Secteur n° 6

Cinco Villas

Note de synthèse

L'originalité de ce secteur réside dans la fermeture de la façade des ruchers et dans l'originalité de sa situation enclavée dans le vaste secteur des ruchers à façade ouverte du Haut Aragon. On remarquera que le secteur étudié est très inférieur à la surface de la Comarca et ne concerne qu'un petit périmètre entre les villes de Uncastillo, Sofuentes et Sadaba.
Apparement il n'existe pas de motif rationnel, climatique ou d'exploitation pour justifier la particularité de fermeture de la façade. L'obtention d'une zone d'obscurité absolue à l'intérieur du rucher permettait, dans la quasi totalité des cas, de surveiller le contenu des ruches et de pratiquer la récolte sur place.
Les ruches utilisées traditionnellement étaient des cylindres de vannerie fermés par des opercules de pierre plate, à l'avant comme à l'arrière, tout à fait identiques à celle des ruchers à façade ouverte des régions environnantes.
Les ruches sont posées sur des barres de bois placées sur l'arrière du mur de façade, leur face antérieure en regard d'une ouverture de la paroi de la façade. Une pierre plate ou une brique scellée sous l'ouvertrure permet aux abeilles de se poser avant de franchir le petit espace qui les sépare de la ruche.

La fermeture de la façade rend les ruches totalement indépendantes du bâti et virtuellement susceptibles d'être déplacées au moins au moment de la récolte. De fait la coupe des brèches peut se faire facilement grace à l'obscurité absolue qui est préservée dans l'espace intérieur mais n'est possible que si cet espace est assez large, c'est-à-dire si la distance entre la face postérieure des ruches et la paroi arrière du bâtiment est de l'ordre de 2 m. Ce n'est pas toujours le cas.


Origine des fiches
Robert Chevet : RCH